Bienvenue en enfer !
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Agamand, seigneur de la Chasse Sauvage

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Agamand

avatar

Messages : 41
Date d'inscription : 22/06/2014

MessageSujet: Agamand, seigneur de la Chasse Sauvage   Lun 23 Juin - 19:32



AGAMAND




Informations personnelles


Age : Plusieurs millénaires

Sexe : Homme

Ethnie : Démon

Statut : Archidémon, Seigneur de la Chasse Sauvage, Maître de la Citadelle des Epines




Pouvoirs :


Forme Bestiale
Agamand peut prendre la forme d'une bête monstrueuse. Sous cette forme il ressemble en général à un gigantesque chien noir, à l'aspect squelettique. Des ombres semblent voleter tout autour de lui et son hurlement instille la peur dans le coeur de ses ennemis. Aussi silencieux qu'une ombre, il est alors une machine à tuer hors norme. Sous cette forme il est considéré comme un alpha par toutes les races de chiens infernaux qui dès lors lui obéissent ou le fuient.

Frisson de la Chasse
Agamand instille à ces camarades une envie de tuer hors norme. Dès lors, ses compagnons deviennent des machines de guerre qui ne s'arrêteront qu'une fois eux ou leurs ennemis morts. Ce pouvoir peut aussi être utilisé sur ses ennemis, de manière à transformer un combat en boucherie atroce.

Pacte de la Chasse
Trahi autrefois par certains de ses camarades, Agamand applique désormais une marque à ceux qui rejoignent la Chasse. Si jamais ces êtres décident de le trahir ou lui faillissent, la marque les transformer en bête, obligée à jamais d'obéir à Agamand si la Chasse Sauvage ne décide pas de les abattre sur le champ.

Armes :


Epée démoniaque
Agamand utilise généralement une lourde épée à deux mains comme arme. Cette dernière a été forgée dans le Brasier et peut s'enflammer à sa demande.

Armure runique
L'armure qu'il porte est fusionnée avec son être. Il ne la retire jamais, et personne ne sait s'il peut la retirer. Outre de le protéger des coups, cette armure l'immunise à toutes les tentatives de manipulation par la magie. L'armure se nourrit aussi de sang, et plus Agamand tuera, plus l'armure augmentera sa force et le protégera en combat.

Chien démoniaque
Agamand est toujours accompagné en général d'au moins deux chiens infernaux de son chenil. Ces créatures sont de véritables monstres qui lui obéissent au doigt et à l'oeil. Outre cela les chiens infernaux ne possèdent aucune capacité.


Description physique :

Personne ne connait le véritable visage d'Agamand. Seule son casque, duquel ne sont visibles que des braises flamboyantes est ce qu'il affiche au monde. Son armure noire est greffée sur son corps, une extension de son être, forgée dans le brasier elle est faite d'un métal noire. Encore une fois, des flammes sont visibles entre les différentes parties, si bien que beaucoup pourraient penser qu'Agamand est constitué uniquement de feu. Ici et là, les pièces de son armure ont été forgées de manière à instiller la peur dans l'âme des mortels. Des crânes, au niveau de ses genoux, ou un autre au niveau de la ceinture...
Lorsqu'il s'adonne à l'acte charnel, Agamand a tendance à revêtir son apparence de bête, celle d'un gigantesque chien noir, presque spectral. Si certaines de ses compagnes ont jamais pu profiter de son corps dépouillé de l'armure, elles n'en ont jamais parlé, et n'en parleront sans doute jamais. Après tout, l'archidémon est une véritable machine de guerre, haut de plus de deux mètres, utilisant une épée à deux mains qui pourrait empaler un homme sans mal. Agamand est un monstre de feu et d'acier, une monstruosité dont le regard suffit à faire glacer le sang.

Description psychologique :

L'archidémon est de nature taciturne, et d'aucuns diraient contemplative. Personne n'a jamais entendu Agamand s'épandre sur quoique ce soit, même lorsqu'il commettait ses plus terribles atrocités. Certains considèrent que les êtres de son genre ont besoin d'être remarqués, de sentir la peur dans leur victime. Agamand n'a jamais eu besoin de longs discours pour obtenir cette peur, sa réputation l'a toujours précédée, et même si ce n'était pas le cas, il n'en aurait pas besoin. Quoiqu'il en soit, le démon n'est pas impassible, et il est habité de ses propres pulsions...
Ces pulsions sont parfois des désirs de carnages, ou plus couramment d'ordre charnelles. C'est un être possessif qui aime dominer et contrôler les gens, ce qui l'a amené à posséder plusieurs pions, plusieurs serviteurs qu'il a moralement brisés pour les ajouter à sa collection, à son tableau de chasse vivant. Il est clair que pour lui l'ascension au pouvoir n'est pas une fin en soit, c'est un moyen pour la survie. Celui qui n'évolue pas, qui ne grandit pas est condamné à mourir, et c'est pourquoi il se doit de devenir le roi des enfers s'il ne veut pas finir détruit dans la guerre civile.
La confiance d'Agamand est extrêmement difficile, voir impossible à gagner. Le seul moyen de l'obtenir est généralement de faire un pacte avec lui, de le servir complètement corps et âmes. Quoiqu'il en soit, il se montrera implacable dans son ascension pour le trône et dans sa survie.


Histoire


Agamand est un ancien démon, l’un des plus anciens de sa race d’ailleurs. Son existence dans le Monde Souterrain fut marquée par une lente ascension vers la violence et la puissance depuis son plus jeune âge. Né dans le Brasier, il combattit dès son plus jeune âge au côté d’autres démons, formant sa propre tribu, et finalement prenant leur tête lorsque le moment fut venu. Démon cruel et implacable, ils commencèrent à écumer d’autres cercles infernaux, et finirent par laisser derrière eux la vie difficile du Braiser.
Les autres cercles lui paraissaient être autant de fruits juteux prêts à être cueillis, si loin de l’aspect aride de son lieu de naissance. Mais il apprit rapidement qu’aux enfers il n’y avait aucune place pour les faibles, et c’est pour cela que lui et les siens devinrent forts, toujours plus forts. Ils capturaient des damnés dans les fleuves souterrains pour ensuite les vendre comme esclaves à Pandaemonium ou dans des cités d’autres cercles. C’est à cette époque où le Monde Souterrain était encore peu civilisé, que Satan finit par voir un potentiel prometteur dans le démon.
Il lui offrit alors un présent, tout aussi douloureux que généreux. Une armure de métal noire fut forgée dans les flammes du Braiser, et placée sur le corps nu d’Agamand par les meilleurs forgerons du Monde Souterrain. Dès lors, l’armure s’imprégna de son sang, fusionna avec ses ossements pour ne plus devenir qu’une extension de son corps. Plusieurs des plus fidèles lieutenants du démon subirent le même sort, et ils en ressortirent plus forts, plus puissants, et totalement dévoués au Roi des démons.
Dès lors leur bataille ne prit plus place dans les cercles infernaux, mais dans le Voile. Agamand combattit de nombreux anges durant des siècles durant, son épée de flammes et d’ombres voltigeant pour venir sectionner les ailes de ses adversaires. Il en apprécia chaque instant, trouvant enfin des adversaires valables. Ses guerriers et lui-même allièrent leur sauvagerie naturelle à la poigne de fer d’Agamand pour former une force de frappe magistrale : la Chasse Sauvage.
Durant ces années à combattre les anges, Agamand réussit à faire une prisonnière. Il la viola lui ainsi que tous ses compagnons, la tortura pendant des mois et des années jusqu’à ce que finalement les ténèbres germent dans son cœur. Sa propre ange déchue, complètement soumise à ses pouvoirs et avide de puissance comme l’aurait été un démon. Utilisant la connaissance que sa victime avait des forces angéliques, la Chasse Sauvage effectua une percée dans le Voile, et réussit à atteindre le monde des vivants.
Là-bas, des paysans humains purent assister à ce spectacle effrayant. Des cavaliers en armure noire, coiffés de cornes chevauchaient dans le ciel des chevaux squelettiques ou monstrueux. Avec eux venaient des bruits de tonnerre et des catastrophes. Pendant plusieurs années, la Chasse Sauvage écuma l’Europe de l’Ouest. Elle s’arrêtait de village en village, provoquant la damnation de dizaines et de dizaines d’âmes. Les plus forts étaient forcés de rejoindre la Chasse Sauvage, et de leurs âmes humaines étaient forgés des démons assoiffés de sang.
Toutes ces années de combat éloignèrent toutefois Agamand de la scène politique des enfers, et pendant que les autres démons complotaient et renforcer leurs forces, il écumait le monde des humains. Sa notoriété toutefois alla croissante, car nombreux étaient les démons à désirer se joindre au carnage et à la débauche sans nom de la Chasse Sauvage.
Ce ne fut que plus tard que la Chasse rencontra son premier adversaire digne de ce nom. Des anges déguisés en humains affrontèrent les démons en armure noire. Ce fut un combat magistral, et pendant un temps, certains crurent que l’Apocalypse elle-même était venue. Mais la Chasse Sauvage était une avant-garde seulement. Une bande de démons fraîchement recrutés tentèrent d’assassiner leurs chefs durant le combat. Ils avaient été envoyés par un des Archidémons qui croyait qu’Agamand menacerait son pouvoir.
Utilisant sa sorcellerie et ses prouesses martiales, Agamand réussit à défaire ses assassins ainsi que les assaillants angéliques. Mais de la Chasse Sauvage il ne restait presque plus rien, seulement une poignée de démons et leurs montures au milieu d’un charnier. Clairement, il était temps de rentrer, mais tous devaient croire qu’Agamand était tombé avec sa Chasse. Parmi les démons survivants, seulement trois étaient parfaitement dignes de confiance, trois vétérans qu’il connaissait depuis le Brasier. Tous les autres furent glorieusement tués par leur chef.
Si franchir le Voile dans un sens est difficile, ce n’est pas le cas pour le sens contraire. Les âmes des mortels damnés passent sans cesse le Voile, il suffit d’attendre le bon moment. Les derniers membres de la Chasse se réfugièrent dans les profondeurs des forêts de la Sylve Cauchemardesque. Là, en secret, le vétéran s’évertua à reconstituer ses forces, tandis que sa chère ange déchue lui apportait toutes les informations de Pandaemonium dont il avait besoin. La Chasse Sauvage connue une nouvelle heure de gloire. Des démons triés sur le volet reçurent des montures infernales pour chevaucher avec Agamand, des loups monstrueux élevés dans les bois firent office de chiens de chasse, ne manquait plus que la cible…
La forteresse de l’Archidémon se trouvait dans le marais spectral, si près de la Chasse Sauvage… Chevauchant comme de dignes représentants des forces de l’enfer, les cavaliers franchirent l’escalier entre les deux cercles, laissant derrière eux une trainée de victimes parfois innocentes. Attirées par la promesse d’un carnage plusieurs démons rejoignirent les rangs d’Agamand, et ainsi commença le siège de la forteresse de l’Archidémon.
Le combat dura des mois, mais finalement, la Chasse Sauvage franchit les murailles. Il n’y avait pas de subtilité dans l’attaque d’Agamand, seulement une démonstration de force évidente. Il faisait un exemple. La tête de l’archidémon finit exhibée au sommet des remparts quelques heures plus tard. Mais cela ne suffisait pas, le maître de la Chasse devait envoyer un message bien plus clair. La forteresse fut complètement démantelée, pierre par pierre, et aujourd’hui il n’en reste pas même des ruines. Tous les serviteurs de l’Archidémon, sans exception, furent massacrés par les chasseurs.
Alors Agamand retourna dans la Sylve et entreprit de bâtir sa propre forteresse. Il venait toutefois de tuer l’un des quatre archidémons et fut appelé à Pandaemonium pour répondre de ses actes. Là, Satan, roi des démons, en fit un de ses lieutenants, et Agamand reçu dès lors le titre de celui qu’il venait de tuer. Nombreux furent les démons à se joindre à lui après cela, et quelques années plus tard s’érigeait la Citadelle des Epines. Une prouesse architecturale, véritable château entouré de ronces gigantesques, siégeant fièrement au milieu des bois. La Chasse Sauvage écume toujours les environs, s’attaquant aux voyageurs ainsi qu’aux proies les plus colossales qu’elle peut trouver.
Ces dernières années, Agamand se contenta d’amasser ses forces, se tenant à la fois informé et éloigné de la politique de Pandaemonium. Mais quand la mort de son souverain fut annoncée, faisant de lui l’un des quatre démons les plus puissants des enfers, il sut ce qu’il lui restait à faire. Tout comme il avait déjà arraché la tête d’un archidémon, il le referait, jusqu’à ce qu’il revête la couronne de flammes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Agamand

avatar

Messages : 41
Date d'inscription : 22/06/2014

MessageSujet: Re: Agamand, seigneur de la Chasse Sauvage   Lun 23 Juin - 19:35



Historique des RPs



TITRE DU RP


Joueurs présents :

Lien :

Statut :



TITRE DU RP


Joueurs présents :

Lien :

Statut :



TITRE DU RP


Joueurs présents :

Lien :

Statut :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Agamand, seigneur de la Chasse Sauvage
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Artémis, Déesse de la Chasse et de la Lune
» Arrivée d'un Seigneur ébouriffé et d'une blonde Dame
» La Grotte du Chasseur
» Réveil pour la chasse ! [PV Plume]
» Chasse entre mère et fille

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hellcome :: Introduction :: Vie du Monde Souterrain :: Grimoires des joueurs :: Grimoire d'Agamand-
Sauter vers: