Bienvenue en enfer !
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Peuplades infernales : les damnés

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Le Marchand Gris
Admin
avatar

Messages : 194

MessageSujet: Peuplades infernales : les damnés   Dim 24 Sep - 11:24



L'arrivée en enfer


Les damnés sont des morts arrivés aux enfers. Ce qui amène une question existentielle : comment un homme finit-il dans ce monde après sa mort ? Il existe plusieurs causes possibles. La plus courant est qu’il l’a tout simplement mérité. Si un individu a pratiqué la magie noire de son vivant, a commis des crimes envers ses semblables et a laissé de manière générale le petit diable sur son épaule dicter sa conduite la plupart du temps, alors il finira vraisemblablement en enfer. Toutefois, certains démons ont remarqué que plusieurs damnés ne collaient pas vraiment à cette catégorie. Certains damnés n’étaient ni des tueurs en série, des cultistes sataniques ou des enfoirés prenant deux places de parking avec leur voiture. Ce qui amène une autre réponse à la question posée un peu plus haut : on peut finir en enfer par hasard.

Ce n’est pas très réconfortant, mais il s’agit d’une vérité. Tous les vertueux ne finissent pas au paradis et il y a fort à parié que tous les individus mauvais ne finissent pas non plus en enfer. La religion de la personne considérée importe peu aussi. Apparemment, les ténèbres primordiales n’ont cure de ce que vous pensiez de votre vivant tant que votre âme finit entre vos mains. Chrétiens, musulmans, athées, juifs, bouddhistes… Des hommes et femmes de toutes croyances se sont retrouvés dans le monde souterrain. Pas directement toutefois. Il semblerait que l’âme fasse un petit détour par les limbes ou le purgatoire avant d’arriver en enfer. Ce qui prend un temps variable. Ainsi, même alors que les enfers utilisent un calendrier assez semblable et sont donc à leur équivalent du vingt et unième siècle, des damnés issus de l’antiquité, du moyen-âge ou de n’importe quelle autre époque arrivent toujours sur les rives du monde souterrain sans conserver le moindre souvenir de ce qui leur a pris tout ce temps entre leur mort et leur damnation.

Avec tant de gens qui finissent en enfer, l’endroit devrait se révéler assez bondé, mais non, tout simplement parce que tous les damnés ne sont pas égaux et que rares sont ceux qui peuvent prévaloir d’une nouvelle vie une fois morts. Lorsqu’une âme damnée arrive en enfer, elle est dotée d’un nouveau corps, bien souvent à l’identique de celui qu’elle avait de son vivant. Mais la plupart des âmes sont incapables d’habiter une telle enveloppe. Elles éclatent en plusieurs morceaux ou bien sont torturées par des démons, devenant des entités éthérées tandis que leur nouvelle enveloppe charnelle devient une sorte de zombie qui ravira les apprentis nécromanciens de la Scholomance. C’est ainsi, seul un damné sur dix conserve son identité et peut tenter de vivre en enfer après sa mort, sans qu’on ne sache pourquoi. Pour les autres, il n’y a que les tourments, l’oubli et voir son corps devenir un mort-vivant décérébré utilisé comme enveloppe bon marché.

Les damnés qui restent entiers n’ont pas souvent un sort des plus enviables. Pendant des millénaires ils ont été les jouets des démons, leurs esclaves. Seuls quelques cultistes et sorciers parvenaient à s’élever dans la société infernale par la maîtrise de leur art tandis que les autres devenaient concubines, gladiateurs ou simplement un tas d’entrailles fumantes. Chaque damné avait un maître démoniaque toutefois, qu’il avait servi de son vivant ou qui l’avait tout simplement acheté au marché des âmes. Et même une fois devenu un démon, un Corrompu, il conservait le même maître. Les choses ont récemment changé avec la disparition de Satan et la chute de l’empire. Certains démons se sont mis à chercher des talents cachés chez leurs serviteurs et à utiliser des damnés comme soldats dans leur guerre civile… Ce qui a donné des idées à certains car de plus en plus de damnés arpentent les rues de Pandémonium libres, s’étant affranchis de leurs anciens maîtres ou n’ayant jamais été asservis maintenant que les chasseurs d’esclaves sont occupés par la guerre civile. Des damnés se sont même mis en tête de renverser la domination exercée par les démons et ont formé un groupe terroriste appelé le Poing de Caïn.



Survivre en enfer


Les damnés sont plus faibles physiquement que les démons, un démon moyen possédant en général le double de la force d’un homme (sauf pour les démons mineurs qui peuvent être relativement faibles), toutefois ils ne sont pas totalement dénués de capacités pour autant. De nombreux humains ont pu posséder des capacités surnaturelles qu’ils possédaient de leur vivant, qu’il s’agisse de la pyrokinésie, la télékinésie ou bien des maîtrises de puissances mystiques comme la magie noire, le vaudou rouge ou ce genre de choses. D’autres ont pu être de leur vivant des guerriers et leurs nouveaux corps se souviennent parfaitement de leur passé, autant que leurs esprits. Toute science du combat, d’art de la guerre est conservée après la mort, tout comme leurs autres capacités. Finalement, un damné ne fait qu’abandonner ses proches, son foyer et ses possessions en mourant (ainsi que sa liberté bien souvent).

Les enfers et plus particulièrement Pandémonium offrent bien souvent de larges moyens pour un damné de ne plus être impuissant face aux démons. A force de combattre dans des arènes pour leurs maîtres infernaux, certains sont devenus des guerriers en puissance capables de vaincre les habitants naturels des enfers. La Scholomance est une école de magie noire dont les portes sont ouvertes à tous et à toutes et certains démons prennent plaisir à doter leurs serviteurs damnés de pouvoirs magiques pour leur amusement. Il n’est pas aussi impossible pour un damné de mettre la main sur quelque artefact qui puisse lui donner un avantage et lui permettre de gagner sa liberté. Certains individus ont pu même manier une telle arme de leur vivant et la retrouver à leur côté après leur mort.


Mourir en enfer


Les damnés sont capables de subir des blessures bien plus importantes que de leur vivant, mais finiront tout de même par périr s’ils sont trop malmenés. Contrairement aux démons, il n’y a pas là de retour possible, leur âme étant fragmentée et utilisée pour nourrir le Monde Souterrain ou ses habitants. Il existe des rumeurs de démons qui auraient réussi à extraire l’âme d’un damné de son nouveau corps et à la conserver, pour ensuite lui en donner un nouveau. Mais il ne s’agit que de rumeurs actuellement et c’est probablement quelque chose d’extrêmement rare.

Quoiqu’il en soit, si être un damné ne signifie pas que votre existence est terminée, votre nouvelle vie s’annonce mouvementée. Les enfers ne sont tendres avec personne et bien souvent, le seul moyen d’y survivre pour un humain, et de devenir un démon lui-même.



Dernière édition par Le Marchand Gris le Mer 18 Oct - 19:25, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hellcome.forumactif.com
Le Marchand Gris
Admin
avatar

Messages : 194

MessageSujet: Re: Peuplades infernales : les damnés   Dim 24 Sep - 16:37

Pour résumer :
- N’importe qui peut arriver en enfer après sa mort.
- Un damné peut venir de n’importe quel époque et être en enfer plus ou moins longtemps (un individu mort au moyen-âge n’est pas forcément en enfer depuis plusieurs siècles).
- Les damnés conservent leurs souvenirs de leur vie mais pas de ce qui arrive entre leur mort et les enfers.
- Les damnés conservent leurs capacités à se battre, les pouvoirs qu’ils avaient de leur vivant et parfois même certains artefacts qui les accompagnaient.
- Un damné peut être tué mais est plus résistant que de son vivant.
- Les damnés ne peuvent pas avoir d’enfants, que ce soit entre eux ou avec des démons.
- La plupart des morts qui finissent en enfer deviennent l’équivalent de morts-vivants décérébrés et les damnés sont une exception.

Quelques chiffres :
- Pour chaque damné, il existe une centaine de décérébrés (damnés morts-vivants n’ayant pas retrouvé leur âme)
- Pour chaque démon, on trouve deux damnés.
- Pour chaque damné libre, il en existe dix avec un maître démoniaque.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hellcome.forumactif.com
 
Peuplades infernales : les damnés
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Ame damnée cherche RP [demande terminée]
» Elric - Scénario Second : "Le Peuple Damné" (1)
» Azazel • Club des damnés [ LIBRE ]
» Les damnés de la 13eme marque
» Arche des Âmes Damnées - Roi des Tombes [CONVERSION]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hellcome :: Introduction :: Contexte-
Sauter vers: