Bienvenue en enfer !
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Serviteurs de Pazuzu

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Pazuzu

avatar

Messages : 4
Date d'inscription : 23/06/2014

MessageSujet: Serviteurs de Pazuzu   Dim 28 Sep - 15:19



LAMASHTU



 
Informations personnelles


Age : Plus de 10 000 ans

Sexe : Femme

Ethnie : Démon

Statut : Reine des Kimah




Pouvoirs :

Tant qu'elle a de l'énergie en elle, Lamashtu est capable d'utiliser une magie non destructrice mais subtile, telle que la dématérialisation temporaire de son corps, ou la métamorphose.

Vampirisme
Depuis aussi longtemps qu'elle se souvienne, Lamashtu s'est toujours nourrie de la substance d'êtres vivants. Plus intense était la flamme de vie de l'être, plus fort était son organisme, plus l'acte représentera pour elle un repas de qualité. Perçant un trou dans la chair, ou usant d'orifices corporels déjà existant, elle absorbera comme par une paille, chaque goutte organique et spirituelle de sa victime, qui lui servira de réserve pour sa propre énergie vitale et santé. Le processus offrira cependant à celui qui le subira, la plus grande sensation de plaisir qu'il ou elle ait jamais expérimenté.
Cet état de dépendance fait peut-être d'elle un être d'une grande fragilité pour un démon, mais elle lui permet d'un autre côté de sans cesse renouveler jeunesse, pouvoirs et santé. Si par exemple elle devait se retrouver blessée, malade ou si son esprit devait se retrouver dans un quelconque piteux état, un ou plusieurs repas, dépendant de la qualité de ces derniers, suffiraient à rétablir sa pleine puissance. Elle est aussi capable d'absorber de l'énergie dont elle est la cible éventuelle.
Ses repas favoris de par leur vie nouvelle et du potentiel virtuellement illimité qu'ils possèdent, demeurent à ce jour les nourrissons. Les créatures infernales cependant, bien que différentes, possèdent largement assez d'énergie pour la maintenir jeune et puissante des siècles durant.

Marcheuse de cauchemars
Pénétrant les consciences à travers les interstices de l'inconscient de chaque individu, humains ou êtres surnaturels, Lamashtu s'immisce dans les cauchemars, et réduit à néant tout rêve teinté d'espoirs, et ce que ses victimes soient endormies ou éveillées. Ainsi tout être ne parvenant pas à se protéger contre ses intrusions, soit ceux ne connaissant pas leurs faiblesses et donc, les failles dans lesquelles peut s'immiscer ce démon, verra son esprit tomber sous son influence.
Une faille que l'on ne connaît, ne peut après tout être défendue. Toute faiblesse ignorée est une invitation à entrer pour Lamashtu.

Baiser du mal
Toute personne ayant commencé à dépenser de son énergie vitale, ainsi qu'à taper dans son potentiel, devient une victime possible pour cette capacité-ci de Lamashtu. En effet, se servant du vide laissé par l'énergie utilisée ou ne serais-ce que les années perdues, le démon peut les remplir d'un fragment de son être qui irait fusionner avec la conscience déjà en place, et ce afin de devenir une partie de sa victime. Cette dernière deviendrai alors une chose de Lamashtu, tout en gardant son apparence et son aura d'origine.


Armes :

Ses armes ne sont autres que ses pouvoirs, son aura et son corps.


Description physique :

Aussi pâle que la mort, aussi belle que la vie, aussi terrifiante qu'un cauchemar. Lamashtu est un être dont on comprend immédiatement la perniciosité dès le premier regard. La plupart de ceux ayant croisé son chemin toutefois, n'ont pu s'empêcher d'être attiréq par cette être dont l'aura de séduction sauvage a tendance à séduire les plus preux... qui se voient certes récompensés par l'un des plus grands instants de plaisir de leur vie, ainsi que par l'un des sorts les plus terribles qu'il soit donné de subir.
Grande, fine et dotée de formes modestes certes mais bien tracées, Lamashtu possède une peau d'un gris cendré et des yeux dorés. Ses rétines sont verticales et allongées à la manière d'un serpent et son visage à l'expression langoureuse et pleine de promesses, est encadré par une couronne de cornes dominant son crâne.
Elle est dotée d'ailes constituées de prolongations osseuses s'extirpant de ses omoplates et liées entre elles par une chair presque transparente, souple mais solide comme le roc. Ainsi, elle peut s'en recouvrir comme une cape si elle le désire. Une carapace noirâtre et parsemée de petits tranchants allongés tels de longues lames épousant sa forme et se redressant sur demande, recouvre ses bras, ses jambes et son dos. Une protection similaire est visible sur sa poitrine bien que cette dernière carapace puisse s'ouvrir à la manière d'une main, et rentrer sous sa chair.
Ses doigts, de mains ou de pieds, également recouverts de la matière chitineuse noire et acérée, sont dotés de griffes.

Lorsque Lamashtu se déplace, c'est avec sensualité et légèreté et sa voix semble à chaque fois, teintée de soupirs languissants.

Description psychologique :

La folie. Nombreuses sont ses définitions et pourtant, simple est son principe. Une conscience, un esprit, dominé par quelque-chose de plus fort, par une irrésistible pulsion... par des voix ne nous appartenant pas tout en étant les nôtres. D'autres voient la folie en tout comportement sortant de la norme à laquelle ils sont habitués.
Celle de Lamashtu, combine tous ces critères à la fois. Elle est un être régit par ses sentiments et ses pulsions et bien qu'elle possède un semblant de raison surtout lorsque canalisée, principalement par Pazuzu, elle ne se satisfait au final que des récompenses que celui-ci lui offre en retour : le plaisir, la douleur, une violence inouïe et des enfants à aimer où à consumer.
Autrefois une puissante force de la nature et une redoutable déesse, elle s'est depuis détruite après que son amant l'ait imprégnée, puis refaçonnée avec ce qu'il lui restait.
Aujourd'hui, elle n'existe plus que pour recevoir ce qu'il a à lui donner. Il est devenu sa drogue, sa raison d'être et elle, une extension de lui. Il ne s'agit pas d'une influence pernicieuse l'obligeant à agir contre un quelconque résidu de volonté enfoui profondément... mais une transformation complète prenant racine aux noyau de son être, à jamais perdu.

 
Histoire


Révérée par crainte, par envie de mourir ou tout simplement par pur sadisme, Lamashtu ne fut jamais une divinité que l'on invoquait pour bien être et protection. Elle était la faim, les cauchemars, elle était le désespoir. Fille du roi des cieux chez les assyriens et babyloniens, son influence était grande et son pouvoir redouté de tous... sauf de son rival. Ce dernier à la fois dieu et seigneur démon, n'avait pas de lien direct avec le grand roi Anu mais demeurait une force indispensable. Ceci, ajouté au fait qu'il n'avait de cesse de gâcher les repas de Lamashtu en protégeant les enfants à naître... elle ne pouvait le supporter. Aussi, demanda-t-elle à son père d'intervenir. Anu aimait sa fille, et ce malgré la nature de cette dernière. Ne voulant toutefois rompre l'équilibre au sein du monde des mortels et surtout, des croyants, il n'interdit pas les bénédictions du roi démon, mais lui ordonna cependant d'offrir à Lamashtu quelque-chose en retour. Des enfants. Ceux qu'il aurait avec elle à compté de cet instant.
La démone prit ceci pour une victoire et jubilant, s'empressa de consommer ce serment qu'avait dû faire son rival à son père. Elle lui fit l'amour, et recueilli sa semence pour son plus grand plaisir... et sa future chute.
Elle obtint les enfants, ces jouets, repas et amours qu'elle désirait certes, mais à chaque couche qu'elle partageait avec Pazuzu, ce dernier déversait de sa substance en lui, de sorte à imprégner le corps et l'esprit de la démone de sa marque et de son influence. Un siècle suffit à Pazuzu pour faire de Lamashtu sa servante la plus fidèle, et ce sans qu'elle-même ne remarque le changement.

Ainsi, devenue sa chose, elle perdit sa volonté d'antan, ne laissant de ce qu'elle était, que ses pulsions et désirs, uniquement canalisés par la volonté de son amant. Ce dernier l'obligea ainsi à empoisonner son père en abusant de sa confiance, lors de la chute de leur panthéon au profit des monothéistes et autres forces angéliques. Elle fut également emmenée en enfer lorsque Pazuzu s'y rendit mais en ce qui la concernait, plus rien d'autre n'avait d'importance que de ressentir mort, douleur, plaisir et substances traverser son être, et bien sûr, voir ne serais-ce qu'une lueur fugace de satisfaction dans les yeux de son maître, et qu'elle en soit à l'origine.

Elle le soutint contre Lucifer, attendit son retour lorsqu'il fut enfermé. Sur le domaine de son maître désormais dévasté, elle trouva plusieurs nids de créatures, qui s'étaient de toute évidence installées sur les lieux en profitant de la désertion des anciens fidèles. Des monstres insectoïdes qu'elle combattit avec à ses côtés les quelques derniers serviteurs qui lui restaient. Elle vainquit ses ennemis, les tortura puis les asservi. Elle corrompit ces créatures et offrit à la reine un Baiser du mal. Aujourd'hui, ils font tous en quelques-sorte parti d'elle. Ils devinrent ces nouveaux enfants qu'elle baptisa les Kimah.


Puis, l'occasion qu'elle attendait se présenta finalement. Lucifer disparut et les glaces fondirent. Aussi, envoya-t-elle l'un de ses fils, Seru, pour libérer Pazuzu des glaces.
Aujourd'hui, elle jubile encore d'avoir retrouvé sa place auprès de ce dernier, trop heureuse de lui montrer tout ce qu'elle avait fait pour lui durant son sommeil.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Serviteurs de Pazuzu
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les Nazgûl
» Nash - Avant je rangeais le linge. Et puis j'ai gagné les Hunger Games. Maintenant j'ai des serviteurs qui le font pour moi
» [Combat GS] Les deux serviteurs de la Vérité (Asmita VS Zobeida)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hellcome :: Introduction :: Vie du Monde Souterrain :: Grimoires des joueurs :: Grimoire de Pazuzu-
Sauter vers: